Caractéristiques principales

La mise en cluster flexible et préparamétrée ainsi que la réplication continue des données permettent d’améliorer la disponibilité et l’utilisation des ressources en prenant en charge la mise en cluster mixte des serveurs Linux physiques et virtuels. Protéger les workloads dans les datacenters du monde entier.

Configuration, administration, gestion et surveillance : gagnez du temps en gérant facilement les serveurs Linux en cluster à l’aide d’une puissante interface unifiée permettant d’installer, de configurer et de gérer facilement et rapidement des clusters, ainsi que d’un outil simple et convivial de surveillance de l’environnement en cluster.

Réplication continue des données sur les serveurs de cluster dans les centres de données partout dans le monde permettant de minimiser les pertes de données en raison de corruption ou de panne par la protection de vos actifs via votre infrastructure informatique existante.

Gestion des systèmes de fichiers et des volumes orientée clusters pour des performances optimales.

Prise en charge de la virtualisation pour la gestion des clusters virtuels et physiques.

Caractéristiques techniques

Recommandations pour des usages spécifiques

  • De 512 Mo à 4 Go de RAM, au moins 256 Mo par processeur
  • 44 Go d’espace disque, 16 Go pour les fonctions de snapshot/rollback du système d’exploitation
  • Interface réseau (Ethernet, sans fil ou modem)
  • Redondance du réseau
  • Mécanisme d’isolation des E/S et stockage éventuellement partagé
  • Pour les serveurs hôtes virtuels Xen : au moins 512 Mo de RAM par serveur
  • Pour les serveurs hôtes virtuels KVM : les limites de KVM sont identiques à celles de SUSE Linux Enterprise Server
  • Pour les machines virtuelles Xen ou KVM : au moins 256 Mo de RAM supplémentaire par machine

  • Pour les serveurs d’impression : processeur relativement rapide ou processeurs supplémentaires pour améliorer l’impression à partir du serveur
  • Pour les serveurs Web : RAM supplémentaire pour améliorer la mise en cache et processeurs supplémentaires pour améliorer les performances des applications Web
  • Pour les serveurs de bases de données : RAM supplémentaire pour améliorer la mise en cache et utilisation de disques multiples pour les E/S parallèles
  • Pour les serveurs de fichiers : mémoire et disques supplémentaires, ou système RAID (Redundant Array of Inexpensive Disks) pour améliorer le débit d’E/S

Configuration système minimale pour les serveurs Linux

  • Installation locale : 512 Mo de RAM, 512 Mo recommandés pour l’espace d’échange
  • 2 Go d’espace disque disponible (espace supérieur recommandé, 8,5 Go en toutes circonstances)
  • 16 Go pour les fonctions de snapshot/rollback du système d’exploitation

DOCUMENTATION

SUSE Linux Enterprise High Availability Extension 15

SUSE Linux Enterprise High Availability Extension 12

SUSE Linux Enterprise High Availability Extension 11

Blogs

Read More

Expert Days 2018 : rejoignez nos experts à Paris

Depuis 7 ans, nous organisons sur Paris une journée entièrement dédiée …

Read More

Afficher un message avant la connexion d'un utilisateur

Nous sommes habitués aux messages automatiques qui apparaissent à la connexion …

Read More

SUSE and SAS – Best Practices and Tuning Guide

SAS 9 with SLES 12 Best Practices and Tuning Guide When a professional European soccer team was look…

News

Read More

SUSE lance SUSE Enterprise Storage 5.5, pour répondre à la demande croissante en stockage, en maintenant un coût optimisé

La solution de gestion du stockage définie par logiciel (Software-Defined Storage, SDS) tire …

Read More

SUSE et Microsoft délivrent le premier noyau Linux Enterprise optimisé pour Azure

Le noyau SUSE Linux Enterprise 15 optimisé pour Microsoft Azure permet plus d’agilit…