Share with friends and colleagues on social media

Dans cet article, j’ai choisi d’interviewer un collègue travaillant  au support SUSE pour faire mieux connaître son rôle et ses motivations.

Parle-nous de toi :

Je m’appelle Florian Bonin, j’ai 36 ans. Je suis l’heureux papa de 2 merveilles qui occupent bien mes weekends.

Où travailles-tu ?

La majorité du temps, je travaille depuis mon domicile, en home office, à Tours. Je me suis aménagé un bureau dédié, calme et indépendant du reste de chez moi. C’est le minimum pour travailler dans de bonnes conditions. Je me déplace aussi régulièrement dans les locaux de SUSE France à la Défense.

Quel est ton poste chez SUSE ?

Je suis Ingénieur Support Dédié ou Premium Support Engineer (PSE).
Comme le nom l’indique et contrairement à mes collègues du support SUSE worldwide, je travaille uniquement pour des clients grands comptes dédiés, tous basés en France.

L’idée est de proposer un support technique personnalisé qui va au delà du support traditionnel. Je ne travaille qu’avec 6 ou 7 clients pas plus. Moins de comptes afin de pouvoir y consacrer davantage de temps. Du point de vue client, je suis leur interlocuteur privilégié chez SUSE. Je facilite les échanges avec l’ensemble de nos équipes afin de trouver les bonnes réponses le plus rapidement possible.

I Adapt – They Succeed 😉 Bien sur, je suis aussi là pour résoudre les problèmes. Mieux ! Les éviter. La réactivité est donc tout aussi importante que la pro-activité.

Pour assurer un service de qualité, je travaille avec l’ensemble des acteurs SUSE, que ce soit nos ingénieurs backline, nos développeurs, les équipes ventes ou encore la R&D.
Je consacre aussi beaucoup de temps à la formation et au suivi de nos produits.

C’est un poste aux multiples facettes, très intéressant et très formateur.

Quel a été ton parcours avant ce poste et avant SUSE ?

J’ai toujours été fasciné et intrigué par Linux et son écosystème. J’ai commencé très tôt à pratiquer, à bidouiller mais étrangement je n’ai professionnalisé cette passion qu’en 2008. Après ma formation initiale, un BTS,  j’ai occupé des postes d’admin-sys et d’ingénieur Linux dans différents groupes. Parallèlement, j’ai continué à me former auprès de l’école d’ingénieur du CNAM, école que je suis toujours.

Pourquoi travailles-tu dans l’Open Source ? Est-ce que cela a de l’importance pour toi ?

Oui c’est important. Au-delà de l’aspect communautaire, évidemment bénéfique au développement et au maintien des produits, j’aime le modèle économique de l’open source. Je trouve qu’il fait sens. Bien plus que les anciens modèles de vendor-lock-in. C’est bien plus transparent. Ouvert à tous, il laisse la possibilité aux gens d’apprendre, de comprendre et de participer.

Un dernier mot : participeras-tu à SUSECON ?

J’aurai vraiment voulu pouvoir y participer cette année, d’autant que nous fêtons les 25 ans de SUSE. Hélas le temps va me manquer.

J’ai participé à la SUSECON 2015 à Amsterdam. Je venais de rejoindre SUSE. Cette conférence est géniale. Au-delà de m’avoir donné la possibilité de rencontrer beaucoup de mes collègues en une seule fois, j’ai surtout pu être en contact avec les clients, et pas seulement les miens. Les clients SUSE du monde entier.

En plus des sessions proposées par les équipes SUSE et du technology showcase, la parole est aussi donnée aux clients et à nos partenaires. Les opportunités ne manquent pas pour échanger avec eux. Nous avons également pu partager des sessions de formation (hands-on trainings). Des moments vraiment enrichissants.

J’espère vraiment pouvoir me libérer l’année prochaine si mon planning me le permet.

 

Share with friends and colleagues on social media
(Visited 1 times, 1 visits today)

Category: Technical Solutions
This entry was posted Wednesday, 30 August, 2017 at 5:44 pm
You can follow any responses to this entry via RSS.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

No comments yet